UNE CULTURE DU VIOL À LA FRANÇAISE

Share
Embed
  • Published on Mar 20, 2019
  • Militante et autrice féministe, Valérie Rey-Robert décrypte la culture du viol à la française. Elle fait un sort aux idées largement répandues sur les profils des agresseurs et des agressés.
    Dans cet essai, elle dénonce la culture du viol historiquement ancrée dans notre société et confortée par une prétendue tradition galante.
    👉 Soutenez Le Média : soutenez.lemediatv.fr/
    👉 Exigez l'amnistie des gilets jaunes : amnistiegj.fr/
    ⚠ Suivez-nous :
    Peertube : video.lemediatv.fr
    Twitter : bit.ly/TwitterLeMedia
    Facebook : bit.ly/FacebookLeMedia
    RU-clip : bit.ly/RU-clipLeMedia
    👉 Rejoignez nos Socios pour aider à sous-titrer et traduire les programmes du Média : www.lamarmite.fr/lm

Comments • 153

  • Mumu Mumu
    Mumu Mumu 6 days ago

    J'ai été victime de viols et je parle de la culture du viol.
    ru-clip.com/video/7Pw-ZIfJsNo/video.html

  • fiicadilo
    fiicadilo 29 days ago +2

    pourriez-vous nous donner la référence de l'étude concernant les façons indirectes qu'ont les hommes de comprendre les refus féminins, svp ?

  • Tiger Prod'
    Tiger Prod' Month ago +1

    C'est qui cette folle dingue

  • nano nano
    nano nano 2 months ago

    le media gauchistes invite la pute bourgoise juive feministe

  • karamelokarlito
    karamelokarlito 2 months ago

    Aout 2019: Le footballer Neymar est relaxé de toute poursuite pour viol après examen d'une vidéo où son accusatrice tente de le piéger...
    La culture de viol dans toute sa splendeur

  • Fishing Troll Spinning
    Fishing Troll Spinning 2 months ago

    ru-clip.com/video/TIrUCSNvoMM/video.html&has_verified=1

  • Phileo quarante
    Phileo quarante 2 months ago

    Certains hommes sont violents et certaines femmes sont des perverses mais dans l'ensemble de la population ces deux catégories sont minoritaires.

  • jean louis
    jean louis 3 months ago +3

    C'est imbuvable ,cette volonté d’être raccord avec son idéologie féministe gâche le peu de choses intéressantes de son discours !

  • مول ابلو
    مول ابلو 3 months ago +1

    Serieux les gars
    Devenons tous MGTOW
    C est mieu pour nous et surtt pour les femmes... laissons les tomber... c est trop compliquer mnt de les comprendre

    • Phileo quarante
      Phileo quarante 2 months ago

      Les dingues féministes sont comme les lgbt & co une minorité. Ils se servent des médias pour mousser et répandre leurs idées artificielles. Beaucoup de femmes sont, elles, avec plus de bon sens dans la réalité des relations hommes femmes.

  • Cybercafe Mohamed Chaari

    Émasculation et confiscation des biens mobiliers et immobiliers des quatre catégories suivantes :
    1 - les violeurs.
    2 - Les proxénètes.
    3 - Les harceleurs sexuels collectifs.
    4 - Les pédophiles.
    L'émasculation est l'ablation de la verge et des testicules.
    L'argent confisqué aux criminels sert à deux choses :
    Premièrement : dédommager les victimes.
    Deuxièmement : motiver la population à combattre les mafias, la criminalité organisée et la corruption.
    Chaque personne qui aide à démasquer et arrêter un malfaiteur ou un chef mafieux a droit à une récompense financière.
    C'est la solution éthique, équitable et radicale qui moralise le peuple et assainit la société sans coûter quoi ce ce soit à l'Etat.
    Les associations et organisations de transparence et des droits humains dans le monde entier doivent être les premières à militer pour cette règle de justice.
    Partagez et développez cette méthode; et formez des réseaux nationaux et internationaux pour la faire appliquer partout.

  • Ashen One
    Ashen One 3 months ago +4

    98% des violeurs sont des hommes ... vous voulez dire 98% des dépôts de plainte pour viol accusent un homme ?
    Alors on en parle de la culture de la perception féministe qui occulte systématiquement les violences faites aux hommes ?
    Encore une mal baisée qui va se chercher des excuses.
    Je suis vraiment déçu par le média qui nous présente une pseudo chercheuse qui confond les causes et les conséquences pour suivre la norme médiatique.
    Honte à vous !

    • Valgar Reinhart IV
      Valgar Reinhart IV 23 days ago

      ashen non
      en fait c'est 98% ds auteurs de pénétration non consenti sur un femme sont des hommes.
      (oui parce que ce chiffre a été obtenu avec une définition du viol qui dit que l'agresseur doit pénétré la victime, et uniquement dans ce sens la, pour qu'il y ai viol
      et que seul des femmes ont été interrogé dans l'étude
      oui même en ne prenant que des femmes victimes, et en prenant une définition du viol qui va exclure la plupart des acte commis par des femmes, on arrive encore a 2% de femmes dans les auteurs

  • DessoudeurHL
    DessoudeurHL 3 months ago +21

    La nouvelle génération d'homme dont je fais parti sera surtout anti-féministe, masculiniste, mgtow... On est déjà plusieurs millions dans le monde et en expension rapide, contrairement au féminisme qui ne survit que grace au milliards de subventions, surcotage systématique dans les médias, etc... malgré tout vous aurez tjrs plus d'opposants.

    • ygg mid
      ygg mid 3 months ago

      Ce qui est sûr , c'est que le vivant vivant prend toujours le chemin le plus adapté pour ne pas disparaître , et le féminisme ne répond pas ce besoin donc il a peu de chances de subsister encore longtemps .

  • DessoudeurHL
    DessoudeurHL 3 months ago +19

    Cette féministe représente la culture du cancer à la française :)

  • MrJeanBombers
    MrJeanBombers 3 months ago +21

    Elle a été bercée trop près du mur cette pauvre fille.

    • Fishing Troll Spinning
      Fishing Troll Spinning 2 months ago

      @Mr Namayko Expression à la française :)=

    • Mr Namayko
      Mr Namayko 3 months ago +1

      😂😂😂😂😂😂😂 Je connaissais pas cette expression 😂😂😂😂😂😂 Je suis en pleurs maintenant 😂😂😂😂😂😂😂

  • Dan DBran
    Dan DBran 5 months ago

    Si quelqu'un veut bien faire la peine à lire cette article: www.bbc.com/news/world-europe-48104247?ns_mchannel=social&ns_source=facebook&ocid=socialflow_facebook&ns_campaign=bbcnews&fbclid=IwAR2k_vPjvyDckYpa4YRFgxzHIpz2yqW37Jqh_JNXlrE7d9HIq3XdOivpcX4 Quand marlene schiappa et l'institut Jean Jaurés sont mélées à cette histoire de la ''culture du viol'' et de l'omnipresence d'harceleurs, je pense qu'il faut commencer à se méfier de tout ça. Ça à l'air d'être de l'enfumage, la question est dans quel but. Encore plus de répréssion, emprisoner des opposants au régime plus facilment, faire taire les gens, instrument de chantage, arme de répression politique...?!

  • vero mescla
    vero mescla 6 months ago

    Mme l'interviewee, Si vous pouviez avoir un ton un peu plus vivant, Ça aiderait à vous suivre. Merci

  • drahus
    drahus 6 months ago

    culture du viol à la française ?....ah ouai la ont entre directement dans l'éducation du viol donc... cette dame peut elle nous dire quel sont les établissements scolaire ou ont peux se cultivé au viol ?.

  • a b
    a b 6 months ago

    Pourquoi les école a autorisé une personne qui violer sa professeur entrer la porte d'école

  • a b
    a b 6 months ago

    Zut.... Pourquoi ! Pourquoi ! Pour qoui il a macron partout

  • a b
    a b 6 months ago

    Macron toi, tu ne touche pas à mes enfants à moi !!!

  • a b
    a b 6 months ago

    Tout les français Save, que macron violer sa professeur, et puis devenir président, ensuite il enbruier la justice.
    Il y a que des étranger qui ne save pas
    Quelle mauvais espoir...
    Mon de Dieu

    • Dompteur de trolls
      Dompteur de trolls 3 months ago

      C'est le rassemblement des débiles ici ou quoi?

    • vero mescla
      vero mescla 6 months ago

      Macron aurait violée sa prof et ils sont ensemble depuis vingt ans, dont beaucoup de photos où Brigitte semble heureuse? Faut arrêter de dire n'importe quoi

  • a b
    a b 6 months ago

    Parceque le macron violer sa professeur, hier il est au école!!!!!!!
    Je demande que macron ne touche pas notre enfant commeme...
    Quelle monstrre je travail, et lui il va regarder notre fils... Juste apprendre de quoi

  • Kolimar Velcor
    Kolimar Velcor 6 months ago +3

    Des propos contradictoires qui s'enchainent un peu trop souvent. Je ne retiendrai que le dernier concernant la présomption d'innocence. Déjà comparer un homme politique (donc pas femme on a bien compris) qui est une personne public et une personne lambda accusée de viol est un biais évident dans la comparaison mais passons. Mme Rey-Robert confond plusieurs choses : la présomption d’innocence et la sanction qui est appliquée suite à une condamnation. La présomption d'innocence est un droit ce qui signifie que c'est à l'accusateur d'apporter la preuve de la culpabilité de l'accusé. Quand elle dit que la parole d'une femme vaut moins que celle d'un homme, ce n'est pas comme cela qu'il faut le prendre. C'est la parole d'un accusateur vaut moins que celle d'un accusé. Mais comme on oppose les violeurs (qui sont très majoritairement des hommes j'en conviens) et les victimes de viol (qui sont majoritairement des femmes j'en conviens aussi) il se trouve qu'il s'agit de la parole d'un homme contre une femme. il ne faut pas voir un clivage homme femme ici. Cela serait la même chose concernant la demande de la garde des enfants dans un cas de divorce. Les femmes l'ont plus que les hommes est ce à dire qu'on croit plus les femmes que les hommes ? C'est un pas que je ne franchirai pas.
    Concernant la sanction elle ne doit rester que par la loi (et non pas par la vindicte populaire comme elle le laisse sous entendre avec son argument des réseaux sociaux juges) et par la justice. On peut discuter des peines et des sanctions encourues qui ne sont pas adaptées mais jamais au grand jamais on ne touche à l'indépendance et l'exclusivité de la justice en matière de jugement des personnes.
    Enfin concernant ce titre de culture du viol, je le dis encore une fois il n'y a pas de culture du viol. Si le viol est sanctionné pénalement c'est qu'il n'y a pas de tolérance vis à vis de lui. Qu'il soit difficile à prouver j'en suis convaincu, qu'il soit mal sanctionné même chose et enfin que le suivi des auteurs (ou autrices) d'acte de viol est un autre problème qui devra se poser à l'avenir.

  • Manon Champalaune
    Manon Champalaune 6 months ago +1

    Les hommes et les femmes sont fondamentalement différents de par ce qu'on inculque aux uns et aux unes dès leur enfance. Donc bien entendu qu'à l'âge adulte, on a du mal à se comprendre d'un claquement de doigt.

    De mon point de vue, pour faire évoluer tout ça positivement, commençons par accepter que des siècles de patriarcat ont construit des mentalités qui sont bien présentes à l'heure actuelle et ce, pour encore longtemps. Voyons également les ENORMES progrès effectués depuis les années 70 au lieu de toujours et encore se plaindre (ça n'avance à rien).

    La culpabilisation des hommes, je trouve ça aussi naze que la victimisation des femmes. En continuant dans ce sens, vous allez voir qu'un jour on va voir naître un matriarcat avec des hoministes. On n'aura pas réglé le problème, on l'aura inversé.

    Bref, tout est lié, c'est toujours la même base problématique en fait: voyons notre complémentarité dans nos différences au lieu de voir des rapports dominés/dominants partout même quand il n'y en a pas,. Communiquons calmement avec l'autre qu'il soit homme ou femme après s'être soi même remis en question et mis à la place de l'autre au lieu de blâmer le monde qui nous entoure sans réflexion préalable. Et putain de bordel de merde, excusez la vulgarité, parlez des civilisations antiques autres que grecques parce qu'elles ont existé elles aussi. Pourquoi je finis par ça? Parce qu'il n'a pas fallut attendre les Femens pour que les femmes entrent dans l'histoire autre que comme des victimes et parce que les sociétés où homme et femme étaient considérés véritablement comme des êtres égaux ça a existé. Après tout dépend de ce que veut dire égalité. Si c'est être tous des clones, sans façon.

    • INFERNO2147
      INFERNO2147 7 days ago

      Entièrement d'accord ça ne fais que monter homme contre femme

  • LeoTaxilFrance
    LeoTaxilFrance 6 months ago +1

    “Féministes” sont dégoutantes, par leur mentalité primitive et perverse.

  • naitsab Leka
    naitsab Leka 6 months ago +2

    Autrice? On dit une auteur, une écrivaine ou une auteure (accepté) . Autrice est mort au XVIIeme.

  • SDF SDQFQSDF
    SDF SDQFQSDF 6 months ago

    Le devoir conjugal d'echange sexuelle ca existe vraiment? ou c'est une idee ?

  • Line N Libre &Souverain

    Bonjour Il faut faire des banderoles à l'intention de l'armée pour leur demander de protéger nous citoyens français pacifistes car nous sommes en danger par l'état par la police la bac les Crs .NOUS DEMANDONS PROTECTION AUX MILITAIRES.

  • sirijaline
    sirijaline 7 months ago

    Le viol est un crime. Une des solutions (pas la seule) est d'arrêter de formater les femmes à être des victimes apeurées. Apprendre à se défendre et à riposter physiquement et moralement, à ne pas avoir peur. L'absence de peur est une arme dissuasive, c'est un bouclier contre la domination. Evidemment , dans le cadre d'un viol par personne de la famille s'ajoute le souci de la réprobation de la dénonciation, souvent assortie d'un bannissement de la victime. C'est triste, mais alors il faut que la victime accepte de faire front et de payer ce prix. Le temps que les mentalités évoluent. Sinon rien ne changera.

  • G0ldTimer
    G0ldTimer 7 months ago +1

    Tiens, Le Media a supprimé mon commentaire sans doute un peu trop critique vis à vis de sa duplicité tantôt lutte des classes tantôt libéral-libertaire (donc capitaliste). Ou alors il n'a pas envie qu'on s'aperçoive qu'en fin de compte il bouffe à tous les rateliers pour ratisser large.

  • Grégory GUIGUE
    Grégory GUIGUE 7 months ago +1

    Mais on ne tiens pas compte des faux témoignages. Votre démarche est tout à fait misandre.

  • Cochise 64
    Cochise 64 7 months ago +2

    "Un défi", séduire une femme ? Et si on le gagne, c'est notre trophée comme au sport ? Je serais curieux d'entendre la définition du féminisme par Mme Rey-Robert. Sa conclusion conforte les hommes considérant les femmes comme des proies à accrocher à leur tableau de chasse. Cette contradiction me laisse pantois.

  • Sylvie Lopez
    Sylvie Lopez 7 months ago

    Merci le media, pour soulever le sujet, en France , en Belgique, en Espagne , beaucoup de pays malheureusement ont retrouvent les violeurs dans toute les couches de la société. En plus il y a internet, il faudrait un vrai débat avec le mouvement des gilets jaunes , je ne sais pas mais une dame parle de nouvelles lois concernant que des professeurs de lycée introduisent pour les adolescents un cours sur la sexualité, hors ceci doit être et faire partie de l'éducation parentale et non dans le programme d'études dans les lycées, de plus c'est une atteinte à la découverte pour les adolescents à leurs propres corps ! Se sont les parents qui doivent se saisir de cette éducation et non une décision politique. Merci de Belgique

  • samir beth-heri
    samir beth-heri 7 months ago

    Un dernier conseil,ne pas se lavé,et porter plainte en l'état!

  • samir beth-heri
    samir beth-heri 7 months ago

    Parlon des film porno?

  • samir beth-heri
    samir beth-heri 7 months ago

    un viol peu s'arriver dans un coin de rue!

  • TVMADEMOISELLE
    TVMADEMOISELLE 7 months ago

    DEBAT NATIONAL : "" MANIPULATION BLA BLA BLA "" EX-PRÉSIDENT DE LA FRANCE . MONSIEUR EMMANUEL "" DÉMISSIONNE "" MACRON .IMPEACHMENT DEHORS . CLICK ICI : @LA0c

  • TVMADEMOISELLE
    TVMADEMOISELLE 7 months ago

    DEBAT NATIONAL : "" MANIPULATION BLA BLA BLA "" EX-PRÉSIDENT DE LA FRANCE . MONSIEUR EMMANUEL "" DÉMISSIONNE "" MACRON .IMPEACHMENT DEHORS . CLICK ICI : @LA0c

  • samir beth-heri
    samir beth-heri 7 months ago +5

    l'amour ne s’achète pas!

  • samir beth-heri
    samir beth-heri 7 months ago

    pour toutes victimes de viol,se battre,bec et ongle,pour prouver son refus,porter plainte le vite possible,conseille au femmes,si tu as peur et que tu n'as pas envie,il suffit de dire non,et de partir,big up aux hommes et aux femmes violé!

  • Sylvain Barrit
    Sylvain Barrit 7 months ago +5

    LE devoir conjugal....Ce mot est cette expressin je prie pour la disparition de celle ci car c'es une idée de merde et un terme nul, transformer le sexe en devoir quelle absurdité

    • TheSeilenos
      TheSeilenos 7 months ago

      C'est surtout la reproduction qui est considérée comme un devoir. Ce terme est surtout religieux et n'implique pas forcément du plaisir, d'ailleurs... C'est se soumettre à la volonté de Dieu, façon "berk le sexe c'est dégoûtant, mais on est obligés...". Bref de l'hypocrisie et du déni de soi.

  • Sylvain Barrit
    Sylvain Barrit 7 months ago

    Merci pour la video qui est mine de rien assez interessante

  • Sylvain Barrit
    Sylvain Barrit 7 months ago

    "La culture du viol c'es l'ensemble des idée recu sur les violeur les victrimes et le viol en lui même"donc a partire de votre definition, pk ne pas appeler sa plutot Imaginaire collectif du viol plutot que Culture du viol qui est un melange de deux mot heteroclite peu efficace (culture :pratique dans une societe donné..d'accord la definition et le mot choisis sont loin d'être intuitif,j'aurai de prime abord penser aux object culturel en premier lieu et l'image qu'il donne du viol qui est faussé)...Le viol est un crime, mais le meurtre a aussi un imaginaire collectif déletaire, le vol et le cambriolage aussi...
    Je ne suis pas sur que l'homme de paille de l'imaginaire collectif ai un role de deresponsabilisaion mais plus de catharsis comme poiur les domains comme le meurtre..
    Ce n'est pas la "culture du viol " qui donne cette imaginaire la,c'est la misogynie ambiante,preponderante dans toute les culture humaine du monde qui teznde a se corriger avec le temps... c'es factuellement la justice qui est mal faites pour gerer ce genre de probleme et le manque de severité de nos chatiment envers les criminelles..

    L'idée recu pour le violeur es le meme que pour l'assassin, c'es le manant..

  • Gaël des Montagnes Noires

    AIDEZ NOUS LeMedia !!! rmc.one CE SONT EMPARER DES SOUS DE TRAVAILLEURS FRANCAIS AUTOUR DU MONDE!! TROUVEZ LES MOI!! JE VOUS EN SUPPLIS ILS ME LES FAUT!!!

  • Alain Ange
    Alain Ange 7 months ago

    En tant qu’homme j’attends toujours qu’une femme me viole. De la, je bande ou je ne bande pas autre cas je fais 50kg elle fait 100. J’ai beaucoup de mal à suivre les raisonnements de cette dame. La sexualité est un jeu et je ne vois ke plaisir qu’on peut obtenir en forçant quelqu’un à participer à quelque chose qui ne lui convient pas. Manger quand on plus faim, boire quand on a plus soif. C’est bien compliqué tout ça. Je vais continuer à me masturber c’est moins compliqué

    • Alain Ange
      Alain Ange 7 months ago

      TheSeilenos
      Je parlais en tant qu’adulte. Je n’ai pas subi d’agression dans mon enfance difficile dit penser. Je comprend très bien votre raisonnement à la lumière de votre point de vue que je n’avais pas envisagé. Abus de pouvoir de personne ayant autorité.

    • TheSeilenos
      TheSeilenos 7 months ago +3

      Le viol, dans ce cas, c'est aussi se faire embrasser ou enlacer sans son consentement, ça peut aussi impliquer les doigts et des attouchements... Faut vous faire un dessin ? Même quand un curé "viole" des enfants de choeur, ce n'est pas nécessairement la pénétration par le pénis qui caractérise le viol. C'est pour ça qu'on parle souvent d'attouchements sexuels... On peut aussi être forcé à faire soi-même ce qu'on ne veut pas (de manière orale ou digitale par exemple, pas seulement le pénis, là aussi). Un violeur prend plaisir à forcer, même si vous ne comprenez pas comment ni pourquoi... Du coup la pénétration est accessoire, cela peut aussi concerner une forme de torture (sadisme, et sadisme sexuel).

  • Olivier Morisset
    Olivier Morisset 7 months ago +1

    La culture du viol est une des faces des plus barbares de celle de l'abus de pouvoir, que ce pouvoir soit réel, imaginaire ou symbolique.
    Juste combat.

    • TheSeilenos
      TheSeilenos 7 months ago

      Juste combat, contre un ennemi imaginaire. La culture du viol n'est rien d'autre qu'un fantôme idéologique. Le viol, par contre, existe, et ces théorisations sur une prétendue culture du viol n'y arrangent rien... Il y a sûrement des gens sans scrupules, une minorité, qui ont des représentations où l'autre n'a pas à être respecté, mais ça ne suffit pas à constituer une culture...

  • Samuel Morin
    Samuel Morin 7 months ago +5

    Elle m'a perdu quand elle parle des hommes avec du pouvoir (politique, artiste, producteurs celebre) qui violent non pas parce qu'ils ont du pouvoir mais parce qu'ils sont des hommes. La meme feminisme dira que ceux qui ont du pouvoir sont toujours les hommes (patriarcat). Le viol est le plus souvent affaire de pouvoir, de controle. Les violeurs, en majorite, n'agissent pas pour assouvir une pulsion sexuel mais bien par desir d'assujetir leur victime de la controler et leur plaisir (sadique) vient de la. Les violeurs (le plus souvent) bien qu'en majorite masculin ne sont qu'une faible fraction de la population masculine, une fraction a problemes. De conclure que les hommes dans leur ensemble doivent etre reeduquer et un sillogisme errone.

    • karamelokarlito
      karamelokarlito 2 months ago

      @Isa Ingeau oui aucune idée et on s'en tape

    • Isa Ingeau
      Isa Ingeau 5 months ago +1

      On voit que vous êtes un homme, vous n'avez aucune idée de ce que subissent les femmes. Non les hommes qui font des agressions sexuelles ne sont pas "une minorité".

    • Sapumali
      Sapumali 6 months ago +2

      Je suis d'accord avec tout ce que vous dites. Mais moi ce que j'ai compris c'est qu'elle est juste partie du constat que la plupart des viols (elle a sorti 99 % ou un truc comme ça ) sont perpétrés par des hommes. Et que du coup c'est là qu'il faut agir en priorité. Mais elle n'a pas fait, je crois, de généralisations en disant que tous les hommes sont des violeurs mais elle s'est permi de dire, en se basant sur la statistique de 99 %, en première approximation que tous les violeurs sont des hommes. Si le 99% est vrai cela ne me semble pas abusé.

  • leroitiaks
    leroitiaks 7 months ago +4

    Je pense que des féministes comme Silvia Federici, Arundhati Roy ou Angela Davis auront pas mal de critiques à ce type de raisonnement, notamment la fait d'enlever l'environnement social et de préférer une approche "fataliste", c'est à dire une raison sous-jacente presque génétique, référence à peine caché à l'eugénisme, ce qui est bien dangereux. Mais il est vrai que la critique de la justice est correcte et nécessaire.

  • Deimos
    Deimos 7 months ago +6

    Commentaires et ratio like/dislike très représentatifs de la société actuelle : une bande de connards égoïstes incapables de se remettre en question.
    On nous explique que la justice ne fonctionne pas, que les violeurs s'en sortent et les femmes agressées sexuellement ne sont pas défendues par la société, et alors que les réponses devraient être de l'ordre du dégoût et la compassion, on assiste plutôt à un débordement d'arguments vaseux pour tenter de défendre l'homme ou décrédibiliser la parole de la femme interviewé.
    N.b : Je suis un homme.

    • Deimos
      Deimos 7 months ago

      @TheSeilenos Attendez, de ce que je vois en définition, la culture serait "Ce qui est commun à un groupe d'individus, c'est-à-dire ce qui est appris, transmis, produit et créé.".

      Je ne crois pas qu'il s'agisse ici d'une erreur de langage, et je pense que vous minimisez fortement l'impact de ce qui est justement transmis et produit par la société autour du viol.

    • TheSeilenos
      TheSeilenos 7 months ago

      @Deimos Je crois au contraire que c'est important de respecter le sens des mots pour mener des réflexions dignes de ce nom. La plupart des cas où le mot "culture" est ici employé, c'est un abus de langage. Par exemple je ne parlerais pas de "culture des faits divers", mais tout au plus d'un habitus dans ce domaine. Un habitus ne fait pas une culture. De même on parle souvent de culture (culture des banlieues par exemple) pour parler en fait d'un milieu et d'une sous-culture qui y est attachée, et qui est souvent fantasmée, en plus.
      La novlangue pénètre d'autant plus ls esprits que ceux-ci ne sont pas affutés à utiliser les mots convenablement... Si on met trop de souplesse et qu'on emploie n'importe quel mot à la place d'un autre, on participe à créer des représentations fausses. C'est ce que je dénonce ici autour de cette expression, "culture du viol", qui laisse à penser qu'il y aurait derrière ce manque d'éducation ou de respect de l'autre qui fait commettre ce genre de passage à l'acte, il y aurait une idéologie, une littérature, des conférences ou je ne sais quoi. C'est tout bonnement n'importe quoi. Il y a juste une absence de tabou du viol chez une petite minorité de gens qui sont des criminels... Or, une absence de tabou n'est pas ce qui fonde habituellement une culture, car une culture se fonde, précisément, sur des tabous, entre autres.
      Il n'y a pas à "sensibiliser les gens" sur le viol. L'immense majorité savent déjà que c'est quelque chose qui ne se fait pas, et qu'ils ne font pas. On peut certes former la police dans la prise en compte du viol, ce qui est une chose différente.

    • Deimos
      Deimos 7 months ago

      @TheSeilenos Je pense qu'il serait réducteur de parler d'imaginaire collectif. Il pourrait y avoir une culture du crime ou du cambriolage, et c'est à mon avis une opinion tout à fait valide. Après tout, le criminel est souvent imaginé comme un immigré pauvre qui profite du système ou encore un individu né sans scrupule qui vit comme un parasite de la société, etc.
      De la même manière, la société française est formatée à pardonner systématiquement les crimes et délits des "élites" et dans le même temps à enfoncer violemment ceux qui arrivent dans les banlieues, quand bien même les premiers peuvent causer bien plus de dommages à court comme à long terme pour la société toute entière.
      On peut aussi parler de la culture du fait divers dans l'information, qui est intimement liée à la question, à mon avis. Les français apprennent à se défendre contre les assassins, les déments, les terroristes, les méchants en somme, et sont complètement imperméables aux dangers quotidiens réels tels que la vitesse au volant, l'alcool ou les facteurs augmentant les risques de maladies cardio-vasculaires.

      Quand non seulement l'imaginaire, mais aussi les actions, les codes, les traditions, etc affectent négativement notre manière de voir un crime, je ne comprend pas bien pourquoi on ne pourrait pas parler de culture. Il ne faut encore une fois pas voir que l'aspect bénéfique d'une culture. Parfois, cette même transmission peut avoir des effets complètement contraires.


      Et quand bien même le mot culture serait pour une raison ou pour une autre mal choisi; est-ce bien là ce qui importe vraiment dans ce qu'on nous dit ici ? Je ne crois pas.
      L'important reste de sensibiliser les gens, et plus particulièrement les hommes aux problèmes que rencontrent nombre de victimes de viol. Personne ne vous demande d'aller bénévolement sauver des femmes de leur agresseurs, et l'interview n'a apparemment pas vocation à redéfinir l'idéologie moderne, contrairement à ce que vous évoquez.

    • Deimos
      Deimos 7 months ago

      @TheSeilenos Sauf qu'il est expliqué que le mot culture est ici utilisé dans un sens négatif, contrairement à ce qu'on à l'habitude de voir.
      Il faut écouter, avant de se plaindre. Personne ne parle de la culture que vous me narrez. Il s'agit plutôt de l'ensemble des règles, codes, préjugés qui parsèment le paysage français et qui concernent le viol. Par exemple, le fait qu'on croit souvent que les viols arrivent la nuit, par des inconnus, alors que c'est loin des réalités de notre société.

      Ces idées préconçue et souvent fausses ne permettent pas de se protéger efficacement contre ce crime, ce qui est problématique.

    • TheSeilenos
      TheSeilenos 7 months ago

      @Deimos Je ne parle pas du viol, c'est vous qui vous fixez dessus. Je parle du concept purement fantasmatique de "culture du viol". C'est ce concept qui fait tellement réagir, ne le voyez vous pas ? Il sous-entend que notre culture accepte, tolère ou encourage le viol. Non mais où est-ce qu'on voit ça ? Le viol est partout condamné, et heureusement.

  • Givreur Givreur
    Givreur Givreur 7 months ago +2

    Le viol est un sujet suffisamment grave pour qu'il soit nécessaire de prendre en compte tous les cas (pas seulement 98%). Il y a des hommes qui commettent des viols mais aussi des femmes, il y a des victimes qui sont des femmes mais il y a aussi des hommes, c'est un sujet qui concerne tout le monde.
    Il faut aussi faire attention aux dérives, car même minoritaires, il y a des personnes qui se servent de la sexualité pour détruire l'autre par la manipulation, la colère, le mépris, la vengeance, ...
    Pour moi le combat contre les violences (viols et toutes les autres formes de violences) c'est un combat qui doit se mener dans l'éducation et les valeurs morales que l'on apprend des l'enfance notamment en remettant le respect de l'autre au centre.
    Ensuite, je crois en une très belle citation qui se base sur l'égalité entre chacun et la liberté : «Ma liberté s'arrête ou commence celle des autres», de la même manière cela devrait être au centre de l'éducation et pourrait être interprété sur le sujet du viol : «ma liberté de violer s'arrête là où les autres sont libres de ne pas se faire violer (le viol est un acte abominable, et le principe de liberté doit s'y opposer).
    De par ça gravité c'est un sujet sensible et les interprétation des mots peuvent être délicate mais fondamental.
    En revanche il faut que cesse le féminisme qui oppose femmes et hommes, nous sommes tous concernées et nous devons changer le monde tous ensemble pour plus d'égalité et pas pour créer des conflits.

    • Valgar Reinhart IV
      Valgar Reinhart IV 23 days ago

      il faut savoir que le chiffre de 98% des auteurs sont des hommes est obtenu garce a une accumulation de biais sexiste.
      il est issu de ENVEFF, une étude qui n'a interrogé que des femmes
      donc déjà c'est as 98% des auteur de viol sont des hommes mais 98% des auteurs de viol sur une femme sont des hommes. (genre c'est pas comme si l'hétérosexualité était un orientation sexuel partager par plus de 95% des individu, chose qui va pas du tout jouer sur qui va violer une femme)
      ensuite la définition du viol est elle même biaisé, n'est reconnu comme viol que si et uniquement si l'agresseur a pénétré la victimes.
      si y'a pas pénétration y'a pas viol
      si la victime est forcé a pénétré son agresseur y'a pas viol.
      c'est l'évidence même qu'avec une tel définition du viol on va avoir ultra majoritairement de hommes dans les auteurs ( c'est quand même rare que les femme pratique la pénétration sur autrui).
      donc on a 2 biais qui sont la pour réduire tant que possible de nombre de femmes dans les auteurs... vu la cumulation des 2 biais c'est énorme qu'on retrouve encore 2% de femmes dans les auteurs!
      quand on cherche a obtenir des chiffre non biaisé, donc en interrogeant homme et femmes et en prenant les violence sexuelle et pas le viol on obtient 85% d'homme dans les auteurs
      mais la encore y'a de serieux raison depensé que la part de femmes est en réalité plus importante: les hommes vont moins facilement admettre avoir été agressé sexuellement qu'une femmes, et on fait tout pour que ca reste ainsi en perpétuellement décrivant les violence sexuellement comme n'étant subit que par des femmes; et on va moins reconnaître des violence sexuelles comis par des femmes comme étant des violences sexuelle, la aussi tout est fait pour ue ca reste ainsi en décrivant les violence sexuelle comme n'étant commis que par des hommes.
      Et ça c'est bien un biais culturel cette negation a la fois des violence sexuelle comis par des femmes et celle subit par des hommes.
      quand il a quelque années j'ai été sur le blog de l'invité de cette émission, que j'ai osé poster en commentaire qu'il faudrait qu'elle arrete de parler du viol comme étant toujours un acte comis par des hommes a l'encontre des femmes. que des femmes aussi viol, que des hommes aussi se font violé, que j'ai été moins même violé par des femmes voila ce qu'elle m'a repondu:
      "tu mens c'est pas possible car les hommes sont des porc qui ont toujours envie de baiser. Et pis si c'etait vrai, tant mieux c'est que justice tu payes pour ce que les hommes font subir au femmes"
      je me suis fait insulter par tout sa communauté, et quand j'ai fait la réflexion que nié la possibilité que des personne puisse être non consentant, ou trouver un viol mérité, on serait pas un peu dans la culture du viol la? je me suis fait bannir de son blog!
      oui oui ce sont bien des mot ecrit par cette meme personne qui prétend dénoncer la culture du viol!

    • Nada 0128462
      Nada 0128462 4 months ago +2

      Je suis d'accord avec vous mais c'est tout de même important de savoir que 98% des violeurs sont des hommes car on comprends que le viol est en très grande partie un problème culturel.

  • clem android
    clem android 7 months ago

    Émission tournée en 2018 et mis en ligne en 2019? Vous attendiez quoi?

    • Valgar Reinhart IV
      Valgar Reinhart IV 23 days ago

      peut etre que l'invité fasse disparaître de se blog les commentaire ou elle se facilité qu'un homme puisse se faire violer par une femme qu'a c'est yeux c'est une justice rendu. c'est pas très top pour ensuite donner de leçon sur la culture du viol.

  • Antoine Dopalet
    Antoine Dopalet 7 months ago

    Bonjour, pour promouvoir les articles et les vidéos du Média, pour découvrir le travail des correspondants citoyens, pour soutenir toute l'équipe du Média, pour connaître les initiatives qui améliorent la visibilité et la présence du Média, pour participer à une communauté de socios enthousiastes et résolument positifs, j'ai créé le groupe Facebook des "socios et soutiens du Média". N'hésitez pas à nous rejoindre !
    (prenez le temps de lire la description et les règles du groupe et de répondre aux trois petites questions pour valider votre demande d'inscription 😊 )
    ➡️ facebook.com/groups/socios.soutiens.lemedia

  • Samba Tine
    Samba Tine 7 months ago +2

    Le chiffre des 98% d'hommes violeur est une conséquence de la définition du viol qui fait intervenir la pénétration le problème du viol est encore plus grave que la plupart des personnes le pense à cause aussi de l'image que la majorité des gens se font du viol et des violeurs qui sont pour 80% dans l'entourage non des prédateur armé documentaire intéressant sur le sujet :
    ru-clip.com/video/8Lqye0w4MH8/video.html
    ru-clip.com/video/BLCXa_flotw/video.html

    • Valgar Reinhart IV
      Valgar Reinhart IV 23 days ago

      on prend une définition du viol qui va exclure la plupart des acte comis par des femmes.
      on n'interroge que des femmes sur les viol subit.
      puis a la fin on fait genre d'être scandalisé "regardez y'a 98% d'hommes dans les auteurs" c'est bien la preuve que les hommes sont tous des violeurs.

  • Séb Desury
    Séb Desury 7 months ago

    🤗🤗🤗
    ! Très très belle !, Dolores , également ! ,,,,,, 😲
    🙄🙃😏
    😍😘😗😙😚

  • Sighss
    Sighss 7 months ago +4

    Les commentaires de cette vidéo sont tellement bourrés de ouin ouin fragiles en crise de masculinité qui extrapolent et font dire à cette femme ce qu'elle n'a pas dit. On vous voit, les gars.

    • Valgar Reinhart IV
      Valgar Reinhart IV 23 days ago

      "font dire à cette femme ce qu'elle n'a pas dit"
      oh mais si elle le dit bien c'est juste que vous ne voulait pas l'entendre.
      et la elle se tempère parce qu'elle sait qu'elle est pas dans une de ces chambre d'écho ou y'aura que des feministe la pour l’écouter et l'approuver.
      voila ce qu'elle dit dans elle est bien a l’abri sur son blog:
      "un homme ca peut pas se faire violer car c'est tous des porc qui pense qu'a baiser"
      "si un homme se ferait violer par une femmes ça ne serait qu justice il payerait pour ce que tous les hommes font subir aux femmes"
      biensur vous allé nié qu'une telle personne qui "dénonce la culture du viol" puisse avoir tenu de tel propos, car vous êtes aveugler vous ne voulait pas voir la haine misandre qui anime ce genre de personnes.

    • OZED
      OZED 7 months ago +2

      @Sighss Le monsieur avec qui vous parlez n'as pas tort, la domination subie durant des siecles est bien réelle mais est ce juste de le foutre sur le dos de tout les mecs qui passent ? J'ai jamais demandé l'esclavagisme et le patriarcat, la question est bien trop complexe (nottament la zone grise dont tout le monde se branle) pour etre résumé a un manichéisme aussi bas ... C'est vraiment un cancer pour le débat ce genre d'argument mais je suis surement un male cis blanc qui ne devrait pas donner son avis :D
      Arretez de critiquer les constructions sociales que vous reproduisez en les denoncant, c'est vraiment mauvais pour mon cerveau ce genre de paradoxes

    • Sighss
      Sighss 7 months ago

      @TheSeilenos c'est votre problème, dans ce cas. Si vous ne voulez pas voir, je vais pas vous forcer. Le monde évoluera avec ou sans vous. Bonne soirée :)

    • TheSeilenos
      TheSeilenos 7 months ago +1

      @Sighss A votre tour de me faire dire n'importe quoi... Désolé de ne pas croire au "mythe du patriarcat"... quant à la notion de dette due à une oppression que je n'ai jamais ni vue ni vécue, ni observée, et encore moins exercée, ça n'a tout simplement aucun sens. A ce moment là, comme j'ai des origines gallo-romaines, devrais-je me sentir coupable d'avoir opprimé les gaulois, ou me sentir coupable d'avoir opprimé une gauloise, en tant que gaulois blanc dominateur ? Tout cela n'est que fantasmes sans substance, des idées qu'on se fourre dans le crâne.

    • Sighss
      Sighss 7 months ago +1

      @TheSeilenos mais mdr, comprenez mon propos et arrêtez de le déformer. Je n'ai pas dit que les hommes ne peuvent pas être gentils, juste que ça n'efface pas l'ardoise de siècles de domination, et plus encore que ça n'est pas une justification pour qu'un mec sorte avec une meuf ou couche avec. Vous brandissez ça comme si le fait d'être gentil justifiait tout et effaçait le ressenti de ces femmes. Ouvrez vous au monde, et soyez plus empathique.

  • Kanut
    Kanut 7 months ago +2

    "la culture du viol" bordel .. apparemment ici en France on a une tradition culturelle qui consiste à violer les femmes et ça se transmet de génération en génération 🙂
    C'est ce qu'elle dit OKLM
    Pourquoi certains prennent ce genre de débiles au sérieux svp

  • Dihcar Kouane
    Dihcar Kouane 7 months ago +6

    Son argumentaire est le même que ceux qui disent: tous les musulmans ne sont pas des terroristes mais tous les terroristes sont des musulmans..
    Et le point Goldwin avec l'image du pauvre juif..
    Valérie Rey-Robert ou le niveau zéro de l'exercice de pensée

  • Vankanbusking
    Vankanbusking 7 months ago +4

    C'était très intéressant!
    Pour ma part, c'est super libérateur d'entendre que les prochaines campagnes de sensibilisation devraient plutôt se concentrer sur le "non" ressenti par les hommes en matière de sexualité, parce que personnellement, c'est clairement là-dedans que j'identifie le problème aussi. Dans le cas du viol conjugal, j'ai presque envie de rétorquer "mais la femme doit s'interroger sur le sens de son NON". Personnellement en tant qu'homme je vis très mal lorsque je dois recevoir un non, même dans le cas d'un "plus tard"... J'en suis venu à avoir des envies de suicide même... Mais je n'ai jamais forcé personne, me suis efforcé de bien vérifier si mon/ma partenaire étaient partant(e)s etc. Je ne veux pas forcer, je m'autorise pas ça, c'est pas comme ça que j'ai été éduqué. Mais j'avoue avoir dit des mots pas tendres à celles qui m'avaient refusé du sexe. Pas de façon cruelle, juste à proportion -selon moi -de mon sentiment total d'être rejeté à ce moment-là...
    Et je me pose d'autres questions, est-ce qu'on doit tous s'interroger sur notre ressenti, notre comportement au sein de cette culture du viol ou juste de manière générale en tant qu'être? Et dans quel but? Combien d'hommes ont pu comme moi être agressif ou violent suite à un non sans pour autant atteindre de façon trop grave leur partenaire? Bien sûr le problème c'est quand ça dérape... Est-ce raisonnable de demander simplement aux hommes de s'interroge, ne faut-il pas aussi éduquer les femmes à dire non? Est-ce que le fait de s'interroger sur son ressenti lors d'un NON est suffisant pour que les choses changent? Puis-je transcender et aller au-delà de ma réaction pulsionnelle et émotive déchirante? Comment? J'espère que mon commentaire n'aura offensé personne, c'est un sujet très sensible, merci de respecter ce que je peux vivre et en dire, tout comme je respecte votre façon de le vivre et de le dire.

    • Nada 0128462
      Nada 0128462 2 months ago +1

      @Phileo quarante si c'est ce qu'il dit.

    • Phileo quarante
      Phileo quarante 2 months ago

      Le problème entre les hommes et les femmes... peut être un problème hormonal... vite, vite une solution chimique... 😉

    • Phileo quarante
      Phileo quarante 2 months ago

      @Nada 0128462 ce n'est pas ce qu'il dit.

    • Nada 0128462
      Nada 0128462 4 months ago +3

      Avoir des envies de suicides parce que votre conjointe vous refuse un rapport sexuel? Il y a vraiment un problème la..

    • TheSeilenos
      TheSeilenos 7 months ago

      Malheureusement, la sexualité est une chose conflictuelle. C'est un questionnement autour de ce thème que vous posez là... Et c'est cette même conflictualité naturelle qui est mise en cause dans certains discours féministes ce qui aboutira, malgré leur bonne volonté, à la mort de la sexualité spontanée, comme en Suède où il faut signer un contrat pour avoir un rapport. Franchement ce n'est pas du progressisme, c'est de la démence. Il faut accepter cette part d'agressivité et l'intégrer au sein d'une sorte de contrat social (et surtout pas d'une paperasserie sexuelle...), sinon tout rapport homme-femme deviendra impossible, et toute sexualité spontanée et vivante disparaitra en croulant sous des questionnements infinis. D'ailleurs cette tendance est déjà en cours avec l'hyper-isolement qui touche aujourd'hui aussi bien hommes que femmes. Il n'y a pas de "culture du viol", c'est une aberration que ce concept... Il y a un élan de vie qui est en train d'être tué par une culture urbaine de plus en plus déconnectée du réel et de l'élan vital essentiel à toute vie et à tout équilibre psycho-sociologique. Tout cela participe à créer une société mortifère, ou en effet la pulsion de mort (suicide) finit par prédominer sur le reste. Lorsque même les rapports homme-femme et le sexe sont sujet à d'infinis questionnements, il est vain de parler de "vivre-ensemble". Nous mourrons ensemble, mais chacun dans son coin, voilà.

  • Serge Moreno
    Serge Moreno 7 months ago +1

    Pour moi le manque de féminisme c'est une éducation parentale , religieuse et autre pour ma part je m'entants mieux avec les femmes qu'avec les hommes ( je suis hétéro ) et j'ai étais militaire dans une arme ou ils ne plaisante pas . comme quoi ! Et violé une femme je ne vois pas en quoi cela est jouissif !!!!! Et j'aime les femmes quelles quelles soit . pour moi un violeur ou c'est un malade .

  • badaboum splash
    badaboum splash 7 months ago +1

    Et les milliers d'enfants qui disparaissent chaque année, ne serait-ce t'il pas plus important d'en parler plutôt que de chercher à nous diviser là?